• ✿ MAI

     C'est sa fête  .....Saint Joseph Artisan
    Époux de la Vierge Marie (1er s.)



    Nous fêtons aujourd'hui, saint Joseph comme artisan et travailleur manuel.

    Charpentier de son métier, il coopéra par le travail de ses mains à l'œuvre créatrice et
    rédemptrice, tout en gagnant le pain de la Sainte Famille et, avec Marie, en éveillant à la vie
    des hommes l'Enfant que Dieu lui avait confié.

    Pie XII a institué en 1955 la fête de saint Joseph artisan, destinée à être célébrée
    le 1er mai de chaque année

     

     C'est sa fête .... Saint Philippe
    Un des apôtres du Christ (1er s.)




    Pendant des siècles, Saint Philippe et Saint Jacques ont été fêtés au 1er mai, 

    Récemment, ils ont laissé leur place à l'humble Saint Joseph pour réconforter les travailleurs.
    Pas seulement ceux de notre Europe, mais tous les travailleurs obscurs, exploités et écrasés
    dans les ateliers d'Asie ou d'Amérique latine.

     Philippe était de Bethsaïde, sur la rive nord du lac de Tibériade, comme André et son frère Pierre.
    Jean le Baptiste, qui se tenait à Béthanie au delà du Jourdain avec deux de ses disciples,
    leur dit en voyant Jésus:  "Voici l'agneau de Dieu."

    Les deux disciples suivirent Jésus, l'un d'eux était André, le second sans doute Philippe.

    On retrouve Philippe au moment de la multiplication des pains: "Jésus dit à Philippe:
    Où achèterons-nous des pains pour que tous ces gens puissent manger?"

    Au soir de la dernière Cène, Philippe lui, veut voir Dieu: "Montre-nous le Père et cela nous suffit.
    - Philippe qui me voit, voit le Père."  Philippe, le disciple qui veut voir et fait voir...
    Jacques est moins connu.
    Les exégètes distinguent plusieurs Jacques autour du Seigneur. Jacques le Majeur, fils de Zébédé
    et frère de Jean. Jacques fils d'Alphée dont on sait seulement qu'il fut apôtre,
    et celui-ci, Jacques, frère du  Seigneur, de sa parenté et originaire de Nazareth.

     Il aurait dirigé l'Église de Jérusalem et serait mort martyr vers 62

     
    C'est sa fête  ....Saint Sylvain de Gaza
    Évêque de Gaza
    Martyr et ses 39 compagnons (✝ 311)[/img]




    Saint Sylvain  vivait à Gaza sous le règne de Dioclétien.
    C'était un homme doux et pacifique qui servit l'Église comme prêtre durant de longues années.

    Il fut condamné aux mines de Phéno en Palestine  dans la même persécution,
    vers 304, avec 40 autres chrétiens.

    Comme tous les condamnés aux mines, il eut un œil arraché et un pied brûlé avec un fer rougi.

    Quand ils furent jugés "inutiles", en raison de leur état physique, on s'en "débarrassa" ...
    comme on le faisait pour tous les condamnés aux mines.

    Sur l’ordre du César Maximin Daïa, ils furent décapités tous ensemble.

     C'est sa fête  .... Sainte Judith
    Bénédictine au Disibodenberg (✝ 1260)




    Originaire de Thuringe et devenue précocement veuve,
    Elle quitta son pays et sa parenté pour rejoindre son frère qui était grand maître
    de l'Ordre Teutonique.

    Elle passa le reste de sa vie près de lui, à Kulmsee*, dans l'exercice des bonnes œuvres.

    Elle y fonda un hôpital et un monastère.
    *aujourd'hui la ville polonaise de Chlemza.

     

    Prudence Castori rejoignit les ermites de saint Augustin à Milan.

    Elle devint abbesse-fondatrice d'un nouveau couvent à Côme, en Italie

    Bienheureuse Prudence est une religieuse morte en 1492


    Rappelons que la prudence est l'une des quatre vertus cardinales avec la tempérance,
    la force et la justice, et qu’elle est même considérée comme la reine des vertus,
    car elle met  moyens et fins en  juste proportion.

     
    Sainte Gisèle  avait eu le pape Etienne II comme parrain
    Saint Venant la décida à se consacrer totalement à Dieu alors qu'elle était promise à l'empereur
    d'Orient, Constantin Copronyme.

    Elle refusa aussi le roi des Lombards.

    Saint Venant ayant été assassiné pour avoir soutenu sainte Gisèle, elle se construisit un ermitage
    sur le lieu de sa mort, à Aire-sur-la-Lys, dans le nord de la France, dans le Pas-de-Calais.

    Elle y passa les trente dernières années de sa vie.

     Saint Désiré  : Chancelier royal et évêque de Bourges,
    il fut l'un des plus grands évêques de l'époque mérovingienne qui contribuèrent à tirer
    la Gaule du chaos où l'avait plongée l'effondrement de l'empire romain et qui lui rendirent
    une civilisation en la rendant chrétienne.

    Chancelier, il exerça sa charge de manière à contenter tout le monde.
    Mais il avait aussi souvent l'envie de quitter cette cour pleine de débauches et de cruautés.

    Il sut patienter en pensant que d'autres à sa place n'auraient peut-être pas
    la possibilité d'empêcher tant de mal.

    Son épiscopat fut aussi marqué par la conciliation et la paix.
    Il parvint en effet à concilier l'Anjou et le Poitou en guerre et à remettre la paix entre les tribus
    allemandes prêtes à s'entr'égorger.

    À Bourges, en 550, saint Désiré, évêque, qui a été gardien du sceau royal et qui enrichit
    son Église de reliques de martyrs.

     
    C'est sa fête  .... Sait Pacôme le Grand
    Fondateur du cénobitisme chrétien (✝ 346)




    A 20 ans, l'égyptien Pacôme est enrôlé de force dans l'armée romaine.
    A Thèbes, alors qu'il se morfond dans une caserne où on l'a enfermé avec les autres
    conscrits récalcitrants, des chrétiens charitables viennent les visiter et leur apportent de quoi manger.

    Une fois libéré, Pacôme se fait baptiser.  Il se met au service des pauvres et des malades,
    puis obéit à l'appel de la solitude en se faisant ermite pendant sept ans.

    Saint Pacôme  -Un jour qu'il se trouve à Tabennesi dans le désert, entend une  voix mystérieuse
    "Pacôme, reste ici, bâtis un monastère."    ....

    Pacôme a compris: on ne se sauve pas tout seul.

    Il bâtit un monastère pour aider  à trouver Dieu. Les disciples y viendront petit à petit.

    Ce premier essai de vie commune est un échec: on n'improvise pas une communauté.

    Pacôme en tirera la leçon et rédigera un règlement strict: "la Règle de saint Pacôme".

    Il devient ainsi le père du monachisme communautaire ou cénobitique.

    Le grand saint Athanase d'Alexandrie veut le faire prêtre. Par humilité, il refuse.
    Il continue à fonder et à multiplier les monastères chez les coptes de la Haute-Égypte.
    Il mourut lors d'une épidémie qui frappa les couvents égyptiens en 346.

     

    C'est sa fête  ..... Sainte Denise
    Martyre en Turquie (✝ v. 250)




    Vierge, martyre avec ses compagnons les saints Pierre, André et Paul à Lampsaque
    dans l’Hellespont (peut-être en 251 d'après le martyrologe romain).

    Au proconsul qui l'invitait à sacrifier à la déesse Vénus, Pierre répliqua:
    "Il est plus nécessaire et plus glorieux pour moi d'offrir le sacrifice de l'adoration
    au Dieu vivant et véritable."
    Denise apprenant que l'un des accusés, Nicomaque, venait d'apostasier, s'écria:
    "Il s'est perdu à jamais dans l'autre monde."
    Les gardes s'aperçurent ainsi que cette jeune fille de 16 ans était chrétienne.
    Elle fut arrêtée, torturée puis décapitée.

    C'est sa fête  .... Saint Honoré
    Evêque d'Amiens (✝ 600)




    Évêque d'Amiens, sans doute, il fut honoré au XIe siècle tant et si bien que sa renommée
    s'étendit à Paris où des picards émigrés lui construisirent une église.

    La rue Saint Honoré et le faubourg Saint Honoré l'ont rendu célèbre dans le monde entier,
    tout autant que la pâtisserie qui porte ce nom.
    Pour le reste, il nous est difficile de dire ce que sont les hautes qualités qui lui valurent un tel culte.

    Au XVe siècle, fut érigée à Paris, en l'église St Honoré, la première confrérie de Boulangers



    Amiens - La cathédrale





    Devise : Le pain, un art de vivre. Le partager, un savoir vivre



    Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.






    Dieu est Bon comme le bon pain !
    La chaîne de fabrication commence par le labour de la terre, la semaille, la croissance
    de la pousse, le murissement du blé, la moisson, l'engrangement, le meulage par le meunier
    pour obtenir la farine, la transformation de la farine en pain par le boulanger,

    puis le sourire de la boulangère qui accueille le client,
    et l'Homme qui achète son pain quotidien gagné à la sueur de son front.

    Saint Pascal Baylon
    Religieux de l'Ordre des  Mineurs  (✝ 1592)




    Pascal est né près de Valence en Espagne, dans une famille de cultivateurs fort modestes.
    Durant son enfance, tout en gardant les moutons, il se plongeait avec délices dans la prière
    silencieuse qui lui donnait le désir de se consacrer à Dieu.

    Mais n'étant pas accepté dans la vie religieuse à cause de son manque d'instruction,
    il se place comme berger près du couvent pour participer aux offices, quand sonnait la cloche.

    Finalement, il put entrer comme frère convers chez les franciscains et il y remplit la tâche de portier.
    Il rayonnait par son amabilité et sa douceur envers tous ceux qui se présentaient à la porte du couvent.

    Maltraité par les Huguenots au cours d'une mission dans la France déchirée par les guerres de religion,
    il leur pardonna en disant que c'est pour servir Dieu qu'ils l'avaient ainsi traité.
    Il puisait sa force dans sa ferveur pour l'Eucharistie et passait de longues heures en adoration
    silencieuse  devant le Saint Sacrement.

    Après sa mort, les miracles se multiplièrent sur sa tombe.
    Le Pape Léon XIII nomma patron des Congrès eucharistiques.


  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Mai 2014 à 12:47

    Coucou petit passage rapide car je suis au repos bisous

     bon samedi

    Momo copier coller excuse moi car je  suis très fatiguée joli ton blog

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :